Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 21:45

20080710 29217 034-1 stitch-1 

 

Depuis 2008, la très dynamique association PHASE conduit un projet de valorisation d'une batterie de défense cotière à Toul Logot à Plougonvelin. Érigée à la fin du XVIIe siècle lors de la mise en défense de Brest par Vauban, cette batterie a été occupée jusqu'à la première moitiée du XIXe siècle, époque où elle a été désarmée. Le site a servi ensuite d'exploitation agricole jusqu'au début du XXe siècles.

Deux campagnes de fouilles, autorisées par le Service régional d'archéologique de Bretagne, ont été menées en 2008 (lire) et 2009 (lire), sous la conduite de Jean-Yves Éveillard, Maître de conférence (er) et archéoloque à l'Université de Bretagne occidentale.

 

Une démarche exemplaire

 

20100716 29217 025 light

 

Le travail effectué sur cette batterie par l'équipe de bénévoles de l'association est en tout point remarquable.

L'expérience de la valorisation de la batterie de l'Aber-Ildut à Lanildut, ainsi que les recherches en archives menées depuis 1995, m'ont amené à prendre part à ce projet. Les données d'archives recueillies au Service historique de la Défense ont été communiquées à l'association, plusieurs visites sur site ont été effectuées afin d'analyser les éléments mis au jour. Depuis 2009, les interventions sur ce site se font dans le cadre des activités de l'association "Valoriser les patrimoines militaires", conventionnée par le Conseil général du Finistère pour la valorisation en réseau du patrimoine militaire départemental.


Fouiller un site du XVIIe siècle ?

 

20100716 29217 017 light

 

Entreprendre des fouilles archéologiques sur le site d'une batterie de la fin du XVIIe siècle peut paraître surprenant ! D'aucuns pensent en effet que ce type de patrimoine est bien documenté par les archives. Si celles-ci sont nombreuses au Service historique de la Défense et aux Archives départementales, les informations détaillées sur telle ou telle batterie (édification, évolution, installations) sont en général peu précises, voire lacunaires, surout concernant des batteries secondaires de la fin du XVIIe siècle. Qui plus est, ces archives, notamment les plans, sont parfois imprécises, erronnées ou présentent une situation projetée ne correspondant pas à la réalité du terrain.

Les campagnes de fouilles sur des batteries côtières des XVIIe et XVIIIe siècle sont extrèmement rares en France, tout au moins en France métropolitaine. De telles opérations sont en revanche courantes dans les pays anglo-saxons.

 

Projet de valorisation

 

Comme la batterie de l'Aber-Ildut, celle de Toul Logot fait l'objet d'un projet de valorisation porté par le Conseil général du Finistère, propriétaire des deux sites. L'étude préalable à la valorisation a été confiée à Dominique Lizerand, Architecte du patrimoine. Les informations réunies et les observations faites sur le site ont été communiquées dans le cadre de cette étude présentée en 2009. Les travaux de valorisation du sites doivent être entrepris en 2011.

 

Pour en savoir plus :

Site de l'association PHASE.
Actes du colloque "Valoriser les patrimoines militaires. Théories et actions", Presses universitaires de Rennes, novembre 2010.

 20080710 29217 049 light

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Yves Besselièvre